Les clés pour réussir son entretien annuel d’évaluation

20/11/2018 par Hicham HMICHE

     


Entretien annuel d'évaluation

C’est généralement en fin d’année que les employeurs organisent les entretiens d’évaluation. Certains salariés perçoivent cette étape comme une source de stress, d’autres y sont totalement indifférents. Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’entretien annuel est primordial car il donne lieu à des échanges productifs. Voici ses conseils pour tirer pleinement profit.

1- Peaufiner la bonne stratégie en amont

La période

Il est impératif de s’informer sur les pratiques de l’entreprise en ce qui concerne l’entretien annuel. Ainsi, le salarié doit savoir par avance à quelle période exacte il sera confronté à son supérieur. Dans la majorité des cas, l’évaluation s’effectue en fin d’année mais chaque entreprise est libre de définir le planning qui lui convient. Il faut aussi s’interroger sur les sujets fréquemment abordés. Est-ce que l’échange se focalise sur les conditions de travail et les performances du salarié ou est-il envisageable de solliciter une promotion par la même occasion ? Ce sont autant de questions à se poser afin de pouvoir aborder l’entretien annuel sereinement.

Rappelons que l’entretien d’évaluation permet au salarié de connaître la manière dont son manager le perçoit. C’est aussi l’occasion de faire une rétrospective de ce qui a été accompli par le salarié durant l’année écoulée. En ce sens, il est important de s’octroyer un temps de préparation d’environ 1h30 pour disposer d’éléments de réponse concrets.

Prévoir une liste des performances et situations difficiles rencontrées

L’entretien annuel n’est pas le moment de réfléchir à ce qui a été fait mais de les valoriser. Le salarié doit de ce fait prévoir une liste exhaustive de ses réalisations. Si des problématiques ont ponctué l’exercice de ses fonctions, le salarié doit en tenir compte. Toutes ces données seront alors synthétisées et serviront de bases solides aux échanges.

Présenter un bilan factuel

Il ne suffit pas que le salarié liste les domaines dans lesquels il a brillé dans l’année. Il doit être capable de les placer dans des contextes précis. Les projets concernés, les dates et autres détails chiffrés vont ainsi étoffer son argumentation. Au fil de l’entretien d’évaluation, le salarié doit être capable de justifier si les objectifs ont été atteints, voire dépassés. Autrement, il est important d’expliquer la complexité des situations ayant entravé l’aboutissement des missions dont il a eu la responsabilité. Il est judicieux de proposer des solutions comme une demande de formation permettant d’étoffer les compétences du salarié.

Dans l’éventualité où une demande de promotion/augmentation est prévue lors de l’entretien, le bilan peut influencer la décision du manager.

2- Adopter une attitude responsable

Comme son nom l’indique, l’entretien annuel n’a lieu qu’une fois par an. C’est une opportunité à saisir judicieusement pour assurer une évolution positive. L’attitude adoptée doit être professionnelle en toutes circonstances, incluant les conflits entre manager et managé. Deux conditions permettent de garantir une attitude irréprochable.

L’objectivité

Il est indispensable de savoir analyser l’année professionnelle écoulée en toute objectivité. L’idée est de mettre chaque situation à plat, qu’elle soit positive ou négative. En effet, le fait de valoriser exclusivement les réalisations et de faire l’impasse sur les échecs remet le professionnalisme en doute. Il est important de soulever objectivement les relations avec les collaborateurs, les prospects et clients, les supérieurs hiérarchiques…. En évoquant des sujets (même sensibles), il est plus simple d’envisager des solutions concrètes et productives. Savoir cerner et soulever ses propres faiblesses sont d'excellentes choses. Cela atteste de la volonté d’évoluer continuellement et donc d’apporter de meilleures compétences au sein de l’entreprise.

La franchise

Il ne faut pas avoir peur de dire les choses, sans censure. Il est évident que le supérieur hiérarchique en charge de l’entretien annuel peut avoir des points de vue différents. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille accepter son opinion sans broncher. Si le salarié a des suggestions intéressantes, autant profiter de l’entretien annuel pour les aborder. Cela peut concerner les formations pertinentes dont les équipes ont besoin. Des propositions permettant d’améliorer l’organisation interne et qui vise l’essor de l’entreprise sont aussi à émettre franchement. Dans l’éventualité où le salarié a relevé des lacunes, il ne doit pas craindre d’en aviser son manager. L’essentiel est de bien préparer les arguments qui attestent les dires du salarié.

3- Prévoir des solutions constructives

L’entretien annuel est avant tout un échange. Cela signifie qu’il faut à la fois écouter et proposer. La maîtrise de ces fondamentaux conduit manager et managé vers une optique commune : contribuer à l’évolution de l’entreprise.

Le sens de l’écoute

Le manager aura assurément des observations à émettre au fil de l’échange. Il revient au salarié de lui prêter une oreille attentive, sans lui couper la parole. Il est autorisé de prendre des notes afin de pouvoir revenir sur les points ayant attiré l’attention. Le manager est en droit de s’exprimer à titre personnel, en fonction de ce qu’il perçoit de la manière de travailler du salarié. Il peut aussi rapporter des appréciations collectives. En accordant une attention infaillible à ce qui se dit, le salarié trouve la possibilité d’éviter ou de résoudre des situations conflictuelles.

Le sens de l’initiative

Il est mal vu d’encaisser en silence. L’idée n’est pas de contredire systématiquement le manager ou à l’inverse, de lui donner raison. Il s’agit plutôt de donner son opinion personnelle. Si le salarié est critiqué, il doit être en mesure de proposer des explications pertinentes, sans agressivité. S’il est complimenté, le salarié doit faire preuve d’humilité. En toutes circonstances, il est nécessaire de savoir émettre des suggestions pouvant être appliquées.

Et ensuite ?

À l’issue de l’entretien d’évaluation, manager et managé doivent être à-même de trouver un consensus constructif. En ce qui concerne le salarié, ces échanges offrent la perspective d’évaluer ses atouts et ses lacunes. Cela lui permet d’évoluer à titre individuel et en tant que membre d’une équipe. Loin d’être une contrainte, l’entretien d’évaluation est une précieuse opportunité que le salarié doit saisir. C’est tout l’intérêt de se préparer habilement avant de rencontrer son supérieur hiérarchique.



Essayez ManaTime, c'est Gratuit

Je démarre en ligne

Je m'inscris gratuitement

Inscrivez-vous à notre version d'essai sans limite de temps.

Congés & absences
Notes de frais
Temps & activités
Paie dématérialisée
Suivi RH



Nous ne partagerons jamais votre email et vous ne serez pas spammé.
6 caractères minimum
Pour conseils et assistance seulement


Ils nous font confiance


+1500 entreprises


+1M de congés déposés


Présent dans 21 pays




SNCF
Cytia Immobilier
Mission Locale
Pochon
Speachme
Engie
SFAM
Integration et Competences
Allotools
Egis
Témoignages


Je demande une démo gratuite